• 0
  • 0
  • 0

« Nathan le sage » - Théâtre National Algérien

Description

Le Théâtre National d’Alger (TNA) Mahiedine Bachtarzi abritera, les 14 et 15 février 2019, pour la première fois en Algérie, la représentation de la célèbre pièce théâtrale, et non moins œuvre philosophique, « Nathan le Sage », qui se veut une leçon de tolérance religieuse et un hymne à la paix. 

Ecrite en 1779 par l’écrivain, critique, dramaturge et poète allemand Gotthold Ephraïm Lessing, elle aura traversé les siècles sans rien perdre de la profondeur de son message qui demeure toujours d’actualité, aujourd’hui encore plus que jamais. 

Elle sera interprétée, en ce début de 2019, sur les planches du mythique TNA par les (23) membres de l’association Amitié Inter-Religieuse (AIR) de la ville d’Istres (France), euxmêmes des croyants de confessions différentes, à l’instar de M. Djamel Dedra, président de la mosquée Errahma d’Istres (dans le rôle du soufi) et M. Jean-François NOEL, curé de la paroisse d’Istres (dans le rôle du grand inquisiteur).  

C’est là une adaptation de l’œuvre de Lessing, en tant que projet commun porté par des communautés musulmane et catholique de la ville d’Istres, et mise en scène par Alice et Bertrand KAZMARECK. 

« Après plusieurs années de rencontres autour des traditions de chacun, nous avons voulu donner un nouveau souffle à notre Amitié Inter-Religieuse », expliquent-ils. 

Entre rire, dérision et incitation à la réflexion profonde, 1h15 durant, le challenge de la troupe a été ensuite d’aller vers des publics de diverses convictions religieuses dans le respect des différences pour « non seulement une cohabitation pacifique, mais une amitié créatrice ». 

Les metteurs en scène expliquent, entre autres, que « l’action se déroule à Jérusalem où, à la fin du XIIème siècle (entre 1187 et 1192), Recha, fille d’un sage commerçant juif, Nathan, vient d’être sauvée des flammes par un Templier, lui-même mystérieusement gracié par le sultan Saladin. Se développe alors une double intrigue : tandis que la révélation de la véritable identité de Recha va menacer de perdre Nathan, Saladin exigera de lui un arbitrage entre les trois monothéismes… ».  

Fidèle à sa mission pour le rayonnement de la culture algérienne tout en restant ouvert aux cultures du monde, le TNA s’offre comme le meilleur réceptacle d’un message aussi noble. 

La pièce sera jouée les mercredi 13 et jeudi 14 à partir de 18h00.